L'épopée du 2e Grenadier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épopée du 2e Grenadier

Message  Desaix le Dim 1 Juil - 21:29

Avant de commencer, je m'excuse dèjà pour les fautes :D


L'épopée du 2e Grenadier:

Le Livre que vous allez lire n'est que l'histoire du 2e Régiment de Grenadier de la garde, je vous écris ces lignes avant que personne ne puisse les écrire, avant que mon dernier jour n'arrive...

Sergent Desaix,2e Régiment de Grenadier, Chef de la 3e section.



Chapitre premier: Première bataille

Cela faisait un an que le 2e Régiment de Grenadier était reformé, nous avions subit trop de pertes lors d'une bataille, tout cela pour permettre a nos alliés de partir sans que ce ne soit la déroute, mais peu d'hommes ne peuvent témoigner de cette bataille, je suis l'un des rares survivants.

Un an, un an de souffrance, un an de dure labeur, mais nous sommes arrivé à notre but. Voir notre régiment reformé et inséré au IVe corps!! Et nous partions pour notre première bataille.
Je trouvais que c'était une très mauvaise idée, j'en ai parlé aux dirigeants du Régiment: Le Sous-Lieutenant Stéphane et le Sergent-Major Caran, deux bons amis sans qui je ne serais surement plus en vie pour vous écrire. Ils me répondirent en coeur de ne pas m'inquéter. Mais maintenant que je suis sur le terrain, je pense que j'ai raison.

Je pouvais voir dans le regard des hommes de la peur, normal me direz-vous. Mais cette peur que je pouvais voir était la peur qui vous donnerait la possibilité de faire n'importe quoi pour rester en vie; les hommes n'étaient pas prêts. D'ailleurs parlons de ces hommes. Comment voulez vous qu'ils soient prêts, je n'ai pas eu le temps que d'en connaitre moins de la moitié, comment voulez-vous qu'ils soient confiants? On ne pouvait pas monter sur le champ de bataille, mais on le devait.

Je partis rejoindre les autres sergents. Friction, Skikers et Pokertour discutaient de tout et de rien, mais un seul échange de regards et je compris qu'ils pensaient comme moi. On fût appelé a l'intérieur de la tente de Stéphane pour qu'il nous donne les ordres:

- Nous allons attendre derrière la colline que les autres régiments du corps combattent l'ennemi, le Général pense comme vous les sergents, il pense que nous ne sommes pas prêts et nous servirons de réserve, nous dit-il.

- COMMENT!!! s'insurgea Caran. JE VAIS LUI MONTRER SI ON EST PAS PRETS!!!

- Calme toi Caran, les ordres sont les ordres, de plus tu peux voir comme nous tous le regard des hommes, ils sont effrayés au plus haut point ! répondis-je.

- Je suis d'accord avec Desaix, c'est un bien pour les hommes de ne pas partir tout de suite, ils se feraient massacrer. continua Skikers.

- Sergent Skikers, vous n'avez presque aucune bataille à votre actif alors nous n'avons pas besoin de votre avis! cria Caran, si fort que tous les hommes du camp furent étonnés.

- CALMEZ-VOUS TOUT DE SUITE SOLDATS!! hurla Stéphane. OU JE VOUS RETROGRADE SUR LE CHAMP!!

Le calme arriva aussi vite, que ce soit dans la tente ou dans le camp, ce qui augmenta encore plus la peur des hommes.

- Les ordres sont les ordres quel que soit votre avis nous nous devons d'obéir. renchérit-il. Me suis-je bien fais comprendre Soldat?

- Oui mon Sous-Lieutenant. répondit-on en coeur.

- Bien, Rompez!

Et aussi vite que le calme s'était installé, la tente se vida.


30 Minutes plus tard, le 2e était en formation. Stéphane prit la parole pour encourager la troupe:

- Soldats.commença-t-il. Pour beaucoup d'entre vous ceci est votre première bataille et je ne vais pas vous mentir en disant que ça risque d'être la dernière! Mais si vous arrivez à prendre soins de vos confrères vous aurez la possibilité de tous rentrer chez vous ce soir! Faites confiance aux personnes à coté de vous, faites tout pour qu'ils restent en vie et tout se passera bien. Notre année passée ensembles fut courte, mais ce fut d'un grand plaisir de la passé avec vous et j'ai l'honneur de vous dire que vous êtes les meilleurs hommes avec qui j'ai pu travailler.

A ces mots, les hommes crièrent, leur chef leurs avait donné confiance, ils étaient remplis de courage!

- J'espère que je pourrais festoyer notre victoire avec un grand nombres d'entre vous ce soir. termina-t-il avant de rejoindre Caran.

Je criais notre devise: Valeur et Discipline, que les hommes reprirent en coeur sans s'arrêter.

Et je pris la peine de regarder les visages des hommes, je voyais plein de visages que j'aimerais apprendre a connaitre, plein de visages que j'aimerais mieux connaitre et plein de visages que j'aimerais continuer à cotoyer comme Gaston, Robert, Rapp, Schwarzie, Kellerman et tellement d'autres mais je ne prefere pas y penser.

Une heure Plus tard, nous étions tous silencieux derrière la colline, Stéphane et Caran l'épée au clair, les musiciens et porte-aigles à leurs cotés. Je me plaça devant ma section. Peu après les premiers tirs de canons sonnèrent: la Bataille avait commencé, la première bataille du nouveau 2e!





A suivre

Desaix

Messages : 1379
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum